Union Nationale des infirmières et infirmiers du Congo(UNIC) : « le statut professionnel de l’infirmier est un droit… », dixit le Secrétaire Général de ce syndicat

 La sortie solennelle du  syndicat professionnel de l’Union des Infirmières et Infirmiers du Congo a eu lieu cet après midi au collège Boboto.  Et cela, à l’occasion de la remise des diplômes et de la prestation de serment des nouveaux diplômés en sciences infirmières de différents établissement et instituts supérieurs de Kinshasa. Les  infirmiers de la RDC en ont profité pour adresser leurs revendications sociales, juridiques et professionnelles auprès du Ministre du travail, présent en la cérémonie 

Kinshasa, le 20 octobre 2012 (COM)- C’était un moment inoubliable pour les nouveaux infirmiers qui ont fini leurs études et accèdent par conséquent à la grande Association des infirmières et infirmiers du Congo(ANIC). Aussi, ce jour a marqué l’apparition officielle du syndicat professionnel des infirmiers  de la RDC dénommé «  UNIC ».

A cet effet, les représentants de différentes structures des infirmiers ont eu des mots justes et directs à l’endroit du gouvernement concernant l’amélioration de leurs  conditions  sociales, où ils ont rappelé au chef de l’Etat Joseph Kabila, la concrétisation de sa promesse du quinquennat  social. En ce qui concerne l’aspect juridique, ces hommes en blouse blanche par le biais du secrétaire général  de L’UNIC  M. Kibangula, ont fait savoir que « le statut professionnel de l’infirmier est un droit »

Au cours de son allocution, M. Kibangula a relevé les différents problèmes et suggestions concernant l’exercice de leur noble profession. Parmi lesquels : -l’absence de la législation pour la protection de l’exercice de la profession  infirmière. Il s’agit d’un ordre qui est une nécessité ; – la croissance rapide des nouveaux diplômés qui demain seront en quête d’emploi ;-le développement de carrière des infirmiers. Ces derniers éprouvent des difficultés dans le domaine de recrutement, d’attribution de numéros matricules et de l’avancement des grades etc ;- la conquête des statuts professionnels pour les infirmiers ;- la formation des personnels infirmiers ; -la paix sociale et économique, car le barème de traitement des professionnels de santé connaît un écart révoltant ;

Par ailleurs, la grande préoccupation pour le Secrétaire général de l’UNIC et qui nécessite une résolution dans un avenir proche : c’est «  le sort des infirmiers des provinces où les salaires et les primes de risques sont détournés au vu et au su des gouvernants. Aujourd’hui, abandonnés à eux-mêmes », a fait savoir M. Kibangula.

Selon lui, ces infirmiers s’adonnent aujourd’hui à d’autres tâches qui ne sont pas pour lesquelles ils ont étudiées. Au vu de tout cela, UNIC promet de barrer la route à toutes ces antivaleurs. Ensuite, des conditions infrahumaines dans lesquelles vivent les infirmiers ; certains ne croient plus en l’avenir.

« Sans sombrer au pessimisme, nous estimons que l’heure n’est plus au défaitisme mais plutôt à la prise de conscience pour développer notre profession », a conclu le secrétaire général de ce syndicat professionnel des infirmiers.

Quant au Ministre de travail et prévoyance sociale, Bahati Lukuebo, répondant aux préoccupations des infirmiers a fait savoir qu’il est question d’améliorer davantage pour toutes les catégories. « Nous avons beaucoup peu à faire pour améliorer et les conditions des médecins et les conditions des infirmiers », a signifié Bahati Lukuebo.

Au Ministre de renchérir : « si vous jetez un coup d’œil au budget 2013 que le Premier Ministre vient de déposer au parlement, les efforts ont été fournis mais un peu plus de transparence. Le gouvernement voulait que les recettes réalisées par les hôpitaux soient bancarisées, soient connues de tout le monde, de manière en faire une bonne répartition. Et ce sera une sorte de contrat programme entre le gouvernement et les gestionnaires des hôpitaux. De manière à accomplir cette mission là, même généraliser les recettes qui leur sont parvenues ».

A en croire Bahati Lukuebo, « de plus en plus les conditions vont être améliorées mais le climat social aussi. Je prends l’engagement que je serai toujours à vos côtés pour répondre tant soit peu à vos préoccupations ».

Il convient de noter que, l’UNIC est née un certain 30 avril 2012. Il a six mois d’existence

Ce syndicat professionnel est implanté et opère dans toutes les provinces jusqu’au niveau des territoires .Son but est d’éclairer les membres du gouvernement sur leurs revendications.

Aimé MBG 

One Response to Union Nationale des infirmières et infirmiers du Congo(UNIC) : « le statut professionnel de l’infirmier est un droit… », dixit le Secrétaire Général de ce syndicat

  1. DONNEZ-MOI L’ARTICLE 45 DU CODE DE L’UNIC CONGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>