Effet Matata : la lutte antiérosive sur l’avenue de la montagne s’active

A l’initiative du Premier Ministre Matata Ponyo, l’Office de Voirie et Drainage (OVD) s’est engagé dans la lutte antiérosive sur l’avenue de la Montagne, dans la commune de Ngaliema. Un mur de soutènement est en construction. Il est aussi prévu les travaux relatifs à la couche de fondation, de base et enfin celle de roulement. 

Kinshasa, le 15 janvier 2013 (COM)- Selon Blaise Nzoangudi ingénieur et chef de service technique à l’OVD, tous les moyens ont été mis à leur disposition par le gouvernement Matata pour mener à bien les travaux dont l’objectif est de mettre un terme à l’avancée de l’érosion sur l’avenue de la Montagne. Pour ce faire, des moyens techniques comme par exemple des engins dont la pelle excavatrice, la pelle chargeuse et basculante ainsi que le rouleau compacteur ont été mis à contribution par cette entreprise publique.

Il sied de rappeler qu’après la construction du mur de soutènement, l’OVD va procéder au remblayage avant le compactage, à l’aide du rouleau compacteur en déploiement, le tout pour solidifier le sol.

Dès que tous ces moyens techniques seront effectivement combinés, l’Office va recharger les matériaux durables de la structure à la chaussée. Il sied de noter que la couche de fondation, de base et couche de roulement qui d’ailleurs sont intimement liées seront prises en compte.

Rappelons que le 06 janvier 2013, le Premier Ministre Augustin Matata Ponyo qui était accompagné du Ministre de l’Aménagement du Territoire, Urbanisme et Habitat, Travaux Publics et Reconstruction Fridolin Kasueshi Musoka, deux Ministres provinciaux de la ville province de Kinshasa avaient effectué une descente sur ce site, aux fins de s’enquérir de la situation. Le chef de l’exécutif RD congolais avait instruit aux agents de terminer les travaux dans un bref délai. Du côté de l’OVD, une mobilisation de taille a été faite pour matérialiser la pensée de Joseph Kabila au travers de Matata Ponyo.

Tout compte fait, la population a selon l’ingénieur Blaise, une part de responsabilité et des attitudes à adopter pour justement éviter la répétition de pareille situation (conséquence de la mauvaise gestion des ordures ménagères et des eaux de ruissellement). Pour réussir ce pari, la population a le devoir de se construire des puisards ; une manière d’être plus responsable en étant partie prenante de ce projet.

Signalons par ailleurs que, à quelques mètres de ce site érosif, précisément sur l’avenue Nguma, les travaux de terrassement sont entrain d’être exécutés par la même entreprise.

Placide MATOBO /Marcel KATONIA  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>